Quand passer le contrôle technique pour sa voiture ?

Depuis 1992, le contrôle technique reste un examen obligatoire légal afin d’effectuer une analyse complète de l’état du véhicule. Selon l’ancienneté de la voiture, l’examen doit être exécuté de façon périodique. Voyons en détail, quand est-ce qu’on passe au contrôle technique, où faire cet examen, et quels sont les amendements appliqués lors de la non-exécution du contrôle ?

Qu’est-ce que le contrôle technique ?

Le contrôle technique permet d’assurer un niveau de sécurité optimal de la voiture. Il s’agit de repérer tous les anomalies ou dysfonctionnements de la voiture. Le contrôle est basé sur les différents points fixés dans la Code de la route. Il concerne généralement la vérification de l’état des pneus, l’éclairage, le système de freinage, des suspensions, etc. L’examen s’opère de façon périodique. Pour les véhicules neufs, le contrôle technique doit être exécuté dans les six mois qui précèdent le quatrième anniversaire de l’automobile. Pour savoir la date précise, on doit se référer à la date de la première mise en route de la voiture notée dans la carte grise. Pour les voitures d’occasion, le contrôle technique doit être réalisé avant la date limite du dernier contrôle.

Où doit-on effectuer le contrôle technique d’un véhicule ?

Le contrôle technique doit s’opérer seulement dans les centres agréés par l’État. Ses centres possèdent normalement un numéro d’agrément fourni par la préfecture. Les centres restent sous surveillance de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement. S’il existe des réparations à faire, le véhicule doit subir une contre-visite dans un délai de deux mois. À titre d’information, les centres de contrôle sont libres sur la tarification de l’examen technique du véhicule. Le prix peut changer souvent d’un centre à l’autre. Mais, il se situe en général, entre 50 € et 80 €. Il s’avère indispensable de comparer les offres de chaque centre. Il faut noter que le tarif du contrôle technique est le même pour les véhicules neufs et les véhicules d’occasion. Dans certains cas, le contrôle des voitures typiques coûte un peu plus cher.

Les inconvénients de l’abstention du contrôle technique

En cas d’abstention du contrôle technique, les forces de l’ordre peuvent bloquer la mise en circulation de votre voiture en retirant le certificat d’immatriculation. Vous êtes également soumis à une contravention de quatrième classe avec une amende à forfait de 135 €. Vous disposerez d’un délai de sept jours pour régler le contrôle technique de votre voiture afin de présenter votre procès-verbal. En l’absence de contrôle technique, les dégâts peuvent être non remboursés, car les assureurs peuvent refuser la prise en charge des réparations du véhicule accidenté. Ainsi, l’examen reste obligatoire tous les deux ans pour tous les véhicules particuliers de plus de quatre ans, mais aussi à tous les véhicules de moins de 3,5 tonnes.

Comment entretenir la climatisation de sa voiture ?
Comment entretenir sa voiture en été ?